tumultueux

Publié le par Anne-Marie

Les répétitions se suivent mais ne se ressemblent pas.

En ce lundi 10, dans la petite salle voutée de Robillard l'ambiance s'est soudainement plombée pour un trait d'humour mal digéré.

Les langues se sont déliées. Certaines oreilles ont du siffler. (
Je me permets de mentionner le fait, car le blog se veut le reflet de notre groupe, avec ses qualités , mais aussi ses défauts, ses faiblesses).

La clef du  problème n'est pas nouvelle... je dirais même qu'elle se renouvelle d'années en années, sans guère d'avancées....et voilà pourquoi,  quand ca pète, ca pète  plus fort encore ....

Je parle bien sur, de l'engagement  des hommes à apprendre leurs chants. Je parle bien sur de l'opportunalité   des hommes à noter les consignes de Jacques pour mieux s'approprier  les voix.

Je  ne sais si , dans les autres troupes de spectacle il en est de même, mais à Okédac,  c'est flagrant... Les "neurones féminins" se mettent en branle dès qu'un détail apparait.
Dans chaque pupitre,  les filles annotent, les filles enregistrent , que ce soit sur un mp3 du XXIè siècle , ou sur  un  magnéto à cassettes des années 70 ( tu me diras Marisol....). et comble de tout, les filles révisent leurs chants... entre 2 repassages, 2 consultations, 2 cahiers à corriger, 2 assiettes à laver, 2 trains à prendre, 2 caddys à remplir, 2 amants... non, là je me trompe.... 2 enfants à baigner, faire diner....

et chaque mardi, elles retrouvent des hommes, qui ont oublié la dernière modif, qui n'ont pas ouvert leur classeur, qui pensent, que ca ira bien quand même....

Vous imaginez le hiatus ?

Sans compter que  nos hommes se plaignent de moins bien y arriver ! sisi...
Eux, ils n'ont jamais le temps. Eux, Ils sont surbookés à longueur de journée, de soirée. Eux, se disent moins doués pour le rythme, mais n'envisagent jamais de réviser un peu plus pour se mettre au niveau. Pire, certains refusent de noter ce qui est dit, arguant que leur mémoire phénoménale  mettra son turbo à l'instant T, sauf que....  jamais ça n'arrive....

Alors oui, nous les filles, on soupire parfois, on se demande comment  on peut avancer dans ses conditions... et  on croise les doigts pour que Jacques le Musicien ne baisse pas les bras lui non plus, de se voir si peu entendu, écouté et respecté.
Et en plus, nous les filles, on vous aime, les garçons. On vous trouve  toujours mille et une excus ; , on compatit , on se joue de vous soidisantes faiblesses, mais il y a un moment, où il faut savoir dire STOP.

Arrêtons de pleurer sur nous mêmes : Okédac, si on le veut, on le peut. Le challenge est d'importance. Soit, nous sommes des amateurs, mais amateurs ne veut pas dire " je m'en foutiste"
- OK ?
- Dac...

A mardi, tous et toutes. avec les petits bars, le vent, zaza, il ne rentre pas ce soir, l'agriculteur ( qui reste difficile, je sais), la liste, demain et Titicaca....
et aussi votre crayon papier, votre enregistreur et votre bonne humeur.

Publié dans Notre actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

alain 18/11/2008 18:33

Des que je ne suis pas là, les filles en profitent et c'est le bordel!!
Mardi, ça va c...des têtes vont tombées.........
Pas la bises
Le PPPRRRésident

helene 16/11/2008 20:42

mais c'est la révolutionné.... les magnétos débarquent et LOLA se met à l'internet... si c'est pas magique tout ca ???????a mardi. the sportivewoman

marisol 16/11/2008 10:55

pour les membres du groupe il est à noter que Jean Luc et Alain D se sont équipés de magnétos + ou - récents mais capables d'enregistrer ... Progrès à venir je leur fait confiance.D'autre part pourquoi ne pas alléger le programme des H, moins de chants mais parfaitement sus !  Qu'en pensez vous ? à MardiLola