la nouvelle année commence

Publié le par Anne-Marie

Hier soir, c'était aussi la reprise pour Okédac.

Sans  Cécile, qui nous avait dit "au-revoir" en décembre, Sans Isabelle qui entame, dans la bonne humeur et la tenacité qu'on lui connait, une  nouvelle carrière  internationale à la Scala del Bourg Sur Gironde, Sans Michel qui se reposait, Sans Evelyne qui veillait sur Michel, Sans Nathalie qui soignait son épaule, Sans Germaine qui avait du rester coincée dans sa banque, sans Martine qui doctorisait à qui mieux mieux...

Bref, il manquait bien du monde, mais sachez  TOUS, qu'on a pensé à vous tous très très  fort. On vous envoie tous nos encouragements et notre punch pour ce début   2009.

Enfin, nous avons repris  nos chants pour ce grand après midi du 25 janvier prochain. Alain le Président est toujours très présent.  Son oeil critique s'allume dès les premières notes de musique. Il semble réaliser que "tout ne va pas être facile" ... Ce sont ses mots.
Mais de quoi  parle t il  ?
- de la journée du 25 ?
- de notre mise en scène ?
- de son discours d'ouverture ? 
               à moins que ce ne soit les 3 réunis....

Ceci dit, tout le monde a admiré le Pas de Patineur de Bonnemine que le vent emmenait  sur  les bords de la scène.... Epaté, Jean Marie a décidé de la suivre pas à pas.... Anne Marie, quant à elle, déconfite de n'avoir pas récupéré sa souris ( cherchez l'erreur !!!) a assuré le choeur des sopranes à elle seule... Elle  a bien mérité nos applaudissements.
Alain n'avait toujours pas oublié sa glacière, malgré le -5° extérieur, et le petit jus de fruit a été bien apprécié, tout comme la bière bien fraîche.

Au grand soulagement de tous, Marisol a retrouvé ses clefs.
Dormez tranquille, bonnes gens, la salle a été fermée.

Okéchorale a retrouvé le sourire, et s'est donné rendez vous à 10 h, ce dimanche 11 janvier, pour une grande journée de répétition... Surement à la salle de la Dauge, / chez JEAN- mARIE mais c'est à confirmer.

Publié dans Notre actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article