Répétition du mardi 3 octobre

Publié le par Anne-Marie

Nous avons assisté à un large abandon des ténors peut-être se sont-ils envolés lors de la tempête, eux qui flottent dans les hauteurs musicales. Ils ont eu tort car nous avions de l'électricité au Château Robillard ! Jean-Marie lui aussi était absent au grand regret d'Isabelle (le coach nutritionnel de Marisol) qui avait quelque chose à lui dire, elle qui d'habitude ... !

Donc sans nos ténors, nous avons revu "Tom du Mali". Jacques nous a concocté une nouvelle intro dont les paroles sont : "Toumé toukayo touméyé". Nous recherchons la traduction de ces mots, l'orthographe n'est pas certaine ! A vos dictionnaires !!! Alain était en phase avec le chant à son grand étonnement et à notre grand plaisir.

Nous avons repris ensuite "Je me suis souvent demandé" puis "Le vent l'emportera", chanson on ne peut plus d'actualité ce jour-là, vraiment Okédac est un groupe dans le vent !!!

Nous avons terminé avec "Titi caca". Marie- Christine a fait la cloche sur la demande de Jacques. Il faut reconnaître qu'elle la fait très bien ! Sur ce chant on a le droit de chanter mal ! C'est dur ! Mais Jacques semble y tenir, il va falloir qu'on fasse un effort !

Nous avons ensuite dégusté un délicieux "bourru". Merci Alain, il était délicieux bien qu'un peu traître !!!

Alain a ciré ses chaussures au bourru. Oui oui, il a pris la vague, un mascaret de Bourru.

Rendez-vous aux Petits Saints, Jeudi 5 octobre à 21 heures. Isabelle

Publié dans Notre actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

xav 08/10/2006 23:42

Bonjour,
Félicitations pour votre site qui est vraiment bien conçu! J'ai créé un annuaire de blogs et si vous souhaitez vous y inscrire voici l'adresse: http://netblog.site.cx  !
Bonne continuation

yann 05/10/2006 20:10

Désolé de ne pas avoir été avec vous ce mardi. J'ai été obligé de réparer quelques petits dégats à cause de ce vilain vent coquin. Je peux vous assurer qu'à la bougie, ce n'est pas très facile. Ceci dit, nous finissons par avoir l'habitude. 
A dimanche.
yannick.